Ephemerides
Cela s'est passé un
18 septembre...
2015LS-FC Thoune (Coupe Suisse) 0-1
1996LS - Lucerne 2-2
1982Lukas
1968LS - Juventus 0-2
hier autre date demain
rejoins-nous
Inscris-toi à notre liste de distribution et reçois toutes les infos du groupe par mail.
 
Blue-White Fanatic Kop
Case Postale 141
1018 Lausanne 18
079 - 726 83 05
CCP 10-13627-3
info@bwfk.com

- - - -
bwfk - local - foot - concours - zine
Bulletin LS Fans no 14
Articles publiés sur BWFK.com
le mot du président
la chasse aux trésors
nouvelle section
retour sur la Finale 1999
interview de Fabio Celestini
interview de Javier Mazzoni
Mons et Merveilles
interview de Waldemar Kita
10 ans de fidélité
Le Mot du Président

Je ne crois pas beaucoup me tromper en affirmant que la saison 1998-1999 fut exceptionnelle pour le Lausanne-Sports. Certes, le titre nous a filé entre les mains lors du dernier match, mais cette immense déception ne doit en aucun cas effacer le reste de la saison.

Vous me direz que le CS Hallen Masters ne représente pas grand chose, mais si le LS avait terminé dernier et présenté un spectacle ridicule, beaucoup de personnes auraient critiqué nos joueurs. Il faut donc souligner notre seconde victoire dans ce tournoi final à Bâle. Si le titre de champion de Suisse en salle nous laisse un souvenir plutôt agréable, alors que dire de la finale de la Coupe de Suisse…tout simplement magnifique ! En effet, après la déception relative au titre perdu, qui aurait imaginé qu'il y aurait encore plus de supporters lausannois au Wankdorf que l'année passée ? A mon avis pas grand monde…alors un grand merci à nos joueurs qui ont su relever la tête et ramener cette coupe à sa vraie place (donc chez nous…) ! Un grand bravo également au public lausannois qui a porté le LS vers la victoire, mais tout particulièrement aux plus fidèles, qui viennent à chaque match et qui nous ont permis de réaliser un formidable tifo. Merci à tous et à toutes !

Pour ce qui est de la saison 1999-2000, il est vrai que notre équipe connaît un début de championnat difficile. Mais restons fidèles à nous même et continuons à soutenir le LS comme nous l'avons toujours fait. N'oubliez pas, Lausannois quoi qu'il arrive, Partout et Toujours. Si notre équipe n'est pas, à l'heure où j'écris ces lignes, aussi compétitive que la précédente, laissons lui quand même le temps de digérer la saison passée et de gérer au mieux les différents départs et autres arrivées. Nos joueurs vont faire honneur au maillot lausannois et remonter au classement !

Comme vous le savez peut-être, il y a eu beaucoup de mouvement au sein du comité du LS Fan's Club. En effet, quatre départs, dont celui de Thierry qui, après de très nombreuses années passées au sein du comité, dont la dernière comme président, m'a laissé sa place. J'en profite, au nom de tous, pour le remercier de son exceptionnel engagement (tant au niveau qualitatif que quantitatif). Pour ceux qui le connaissent, il est inutile de rappeler son investissement sans faille et son…légendaire caractère. Alors un tout grand merci pour tout à Fonfon ainsi qu'autres autres membres sortants du comité !

Allez Lausanne et bonne saison !

Frankie
Président

La Chasse aux Trésors
Chères supportrices, chers supporters,

A l'heure où j'écris ces quelques lignes, soit le 11juillet 1999, le championnat vient de recommencer et, à première vue, le LS ne semble pas avoir été le grand gagnant de la beaucoup trop courte campagne des transferts (Comment construire une équipe en moins d'un mois Maître Mathier?) et pourtant il ne faut pas dramatiser et encore moins imaginer le LS dans le tour de promotion-relégation comme déjà entendu à la Pontaise ou ailleurs.

Certes, les départs de Marko, Léo, Pif, Dougi, Martin (pas Yves mais l'autre avec ses gants), voire peut-être encore de Fabio, constituent de lourdes pertes pour l'effectif de notre cher Schüschü, mais les joueurs restants, qui ne sont pas des chèvres, seront encore plus motivés par les responsabilités plus grandes qu'ils auront désormais au sein du groupe. Les Rapo, Puce, Gerber, Diogo, Mazzoni et consorts sauront nous faire vibrer et récolter les fruits de leur talent.

De plus, des gars comme Christ, Horjak, Karlen, Pizzinat ou Kuzba (+ d'autres?), sans être forcément d'authentiques perles rares, auront à cœur de prouver leur valeur, et sauront sans doute nous faire oublier leurs prédécesseurs. Laissons leur simplement un peu de temps ainsi qu'aux dirigeants pour qu'ils étoffent tout de même quelque peu l'effectif.

A quoi cela sert d'avoir la meilleure équipe sur le papier pour se retrouver sur le carreau à l'heure du bilan? Allez demander aux fans de GC, OM, Juve, Inter, Chelsea ou Real Madrid ce qu'ils en pensent, eux qui n'ont pas gagné un seul titre cette saison! (Celui qui me répond que la plupart de ces équipes se sont qualifiées pour la Ligue du Pognon n'a qu'à venir me trouver afin que je lui explique ce que j'en pense…Vous verrez, d'ici cinq ans, le 11ème du championnat d'Italie commencera la compétition en Coupe d'Europe sept tours après le champion de Suisse, qui aura débuté son périple avant la fin du championnat précédent, un jour avant le choc au sommet pour le titre, un mardi à midi à Tbilissi…).

Le LS n'a jamais fait de folies financières et si cela ne fait pas plaisir à Match Mag ou au Matin, on s'en contrefout. Au moins on ne sera pas au bord du dépôt de bilan ou en Ligue B dans trois ans!

Si nous, les supporters, ne croyons plus au LS, c'est que quelque chose ne joue pas et qu'il faut se recycler dans la pétanque ou le tennis de table mais tel n'est pas le cas. Notre devise n'est-elle pas Partout et Toujours? Alors courage et je suis persuadé que ce LS version 1999-2000 sera loin d'être ridicule.

Lausanne sera toujours magique

Gregy
Uune section pour redynamiser les supporters lausannois
Il y a maintenant environ deux mois, c'est-à-dire à l'entre-saison, quelques membres motivés du Fan's club ont décidé de créer une section au sein de ce Fan's club. En fait, dans cette section, et sous le nom de BWFK accompagné du logo de la flamme - son nom est encore à déterminer: toute proposition est bienvenue - se rassembleront toutes les personnes supportant Lausanne, qui sont motivées pour donner un peu de leur temps libre pour l'association et qui sont actives au stade; en un mot: les fidèles.

En fait, loin de vouloir séparer les " bons " supporters et les " moins bons " supporters, nous voulons juste essayer de redynamiser notre groupe de supporters en poussant certaines personnes membres de cette section à donner plus d'eux-mêmes, au stade, et en dehors. Car il faut bien l'avouer, notre équipe favorite n'a pas été soutenue comme il se doit la saison passée et c'est en partie cette insuffisance dans le soutien à l'équipe, ajoutée à la constatation que le groupe n'a que peu d'avenir à long terme, qui nous a poussé, avec le changement de bloc, à créer cette section pour essayer de faire bouger un peu les choses.

Cette section a donc pour but principal d'essayer d'améliorer le soutien apporté par les supporters à la première équipe du LS, à domicile surtout. Et pour atteindre ce but, nous souhaitons simplement former un groupe d'amis soudés, homogène, qui se réunira assez régulièrement (en tout cas une fois par mois) pour qu'un esprit de groupe s'en dégage et crée une certaine solidarité au stade, associée à une volonté de chanter (c'est toujours plus facile de chanter si des amis chantent également). Au sein de ce groupe d'amis, le point commun sera bien évidemment le soutien du LS. Toute personne soutenant cette équipe et désirant faire partie de notre groupe sera informée des différentes activités (préparations de tifos, soirées et autres sorties) et pourra ainsi s'intégrer dans notre groupe. A une condition toutefois: une participation marquée et active lui sera demandée dans les diverses activités qui lui seront proposées. Ainsi, en créant un véritable groupe de personnes qui s'investiront, nous espérons pouvoir créer l'émulation chez les autres supporters du kop, leur donner un exemple qu'ils aient envie de suivre.
Pour être accepté dans le groupe, il faudra respecter quelques points qui nous semblent fondamentaux et que nous avons regroupés dans une charte:

1) participation active à la vie du groupe
2) comportement conforme à l'esprit du groupe
3) port des couleurs du groupe (et/ou du club) au stade

Il est évident qu'un membre ne respectant pas le premier point de cette charte verra son appartenance au groupe remise en question. De plus, en améliorant nos quelques points faibles (notamment en essayant de se montrer plus ouvert et d'intégrer les gens plus facilement), nous souhaitons garder ce qui fait la force du noyau dur du BWFK de la saison passée, c'est-à-dire une fidélité à toute épreuve et un esprit " non-violent " , en cherchant notamment à éviter les confrontations avec les supporters des autres équipes. En outre, la section, tout comme le Fan's club, se doit de donner une image du groupe qui soit active (chants soutenus au stade), quelque peu " déjantée " et apolitique.

Quant à l'organisation de notre section, celle-ci, conformément aux statuts de LS Fan's club, sera gérée par un petit comité tripartite. En effet, il sera composé d'un membre du comité du LS Fan's club qui sera à même de faire le lien entre les deux (Gnome) et de deux membres de la section qui se chargeront de penser pour le groupe, d'organiser les diverses activités et de déléguer l'éventuel travail (Flüx et votre serviteur, pour l'instant).

En ce qui concerne l'aspect financier, le futur membre de la section ne devra pas payer de cotisation supplémentaire, mais il se devra d'acheter quelques produits spécifiques de la section dont le prix d'achat sera plus élevé que le prix d'origine, ceci afin de payer les divers frais accessoires (lettres, etc.).

Il fallait tenter quelque chose pour améliorer la situation. Mais est-ce que cela sera-t-il suffisant et changera vraiment les choses? Seuls le temps et vous, peut-être, pourront-nous le dire...

LCMD
Retour sur la Finale de Coupe 1999
Finale de Coupe 1999: Qu'est-ce qui a changé par rapport à l'an passé ?

Aux joueurs présents lors des deux finales de coupe qui ont étés disputées et gagnées par le LS ses deux dernières saisons, nous avons demandé leur avis et leurs impressions:

Christophe OHREL : Le public était à 95% vaudois en 1999. Mais il y avait malheureusement moins de monde à la Pontaise le soir pour nous accueillir c'était dommage.

Ricardo IGLESIAS : De voir que les vaudois sont toujours capables de se mobiliser pour les grands événements mais c'était déjà le cas en 1998.

Oscar LONDONO : L'absence des spectateurs zurichois.

Daniel PUCE : En 1998, le public était plus nombreux, en additionnant les fans des deux équipes. J'ai mieux apprécié la finale en 1998 car c'était la première que je disputais et par conséquent tout était nouveau, je ne savais pas quelles émotions j'allais vivre avant, pendant et après le match. Il y a donc des tas de choses auxquelles tu t'attends lors de la deuxième participation. L'arrivée à Lausanne en 1998 était aussi beaucoup plus belle avec le cortège d'Ouchy à la Pontaise.

P.-A. SCHURMANN : La valeur d'une coupe gagnée face à GC est plus importante que face à St.-Gall, mais c'est facile à dire pour moi vu que je n'étais pas entraîneur en 1998. Mes émotions ont été les mêmes qu'en 1998 même si on les vit différemment en tant qu'entraîneur. Au niveau de la qualité du jeu, l'édition 1999 était meilleure. Par contre, j'ai été un peu déçu de la réception d'après match à la Pontaise.

Fabio CELESTINI : Au niveau du public il n'y a pas photo. En 1999, il n'y avait quasiment que des vaudois au Wankdorf c'était donc un gros avantage pour nous. Au niveau du jeu, nous avons maîtrisé notre sujet à la différence de 1998 où nous sommes revenus de nulle part pour finalement, par miracle, gagner face à St-Gall. Evidemment, la 1ère participation à une finale est toujours particulière, il y avait plus d'émotion, on la vit différemment. Dans l'équipe, il y avait plus le " feu " en 1998. Ce qui fait de la victoire 1999 une magnifique victoire, c'est que nous avons gagné après avoir perdu le titre quelques jours auparavant.

Stefan REHN : La différence essentielle était du côté du public. Il n'y avait que des Lausannois au stade en 1999.

Erich HANZI : La victoire inespérée en 1998 en revenant de loin était extraordinaire. Cette année le public était super, on entendait que nos fans. Lors de notre entrée sur la pelouse, lorsque que j'ai vu le nom LAUSANNE affiché en géant sur la tribune, j'ai trouvé ça génial. C'était vraiment superbe.

Eric RAPO qui n'était pas là en 1998 donne également ses impressions sur cet événement qu'est la Finale :

Eric RAPO : J'ai eu beaucoup d'émotions durant ce 13 juin. Il y a plein de choses que je retiendrais toute ma vie. Les joueurs qui avaient vécu la finale 1998 me parlaient des émotions d'une telle journée et surtout de l'accueil du public à l'arrivée à Lausanne, c'est surtout de ça dont ils discutaient avec les nouveaux.

Propos recueillis le 19 août 1999 par Guy

Interview de Fabio Celestini

Fabio CELESTINI
né le 31 octobre 1975
nationalité suisse
1,83m / 73kg
au LS depuis 1995-1996

Comment analyses-tu ta performance du match amical Tchéquie-Suisse ?
Je crois que je n'ai pas été bon comme le reste de l'équipe d'ailleurs. A ma décharge, mais sans chercher d'excuses, il est difficile pour moi d'évoluer à un poste pour lequel je ne suis pas habitué. Mais je ne vais pas faire la fine bouche, car si je ne suis pas content, M.GRESS me laissera à la maison.

Y'a t-il un leader au sein de l'équipe Suisse, un joueur qui tire un peu les autres ?
Il devrait y en avoir. Je crois que SFORZA devrait avoir ce rôle mais lors des matches amicaux, les joueurs qui devraient être des leaders s'éclipsent. Dans ce match contre la Tchéquie c'était un peu le flou. Chacun essayait de tirer son épingle du jeu et attendait de voir ce qui se passait. Pour les nouveaux joueurs sélectionnés qui arrivent ou les jeunes comme moi c'est une situation un peu difficile.

Penses-tu qu'il y aura un autre état d'esprit face au Danemark ?
Je pense que oui. Ce sera un match officiel et capital donc l'état d'esprit devra changer.

G. GRESS a-t-il déjà évoqué sa sélection pour ce match ?
Non, il ne parle pas trop de ça de match en match. Il est clair que pour moi, le match disputé contre la Tchéquie ne plaide pas vraiment en ma faveur mais on verra bien . . . Mais ma priorité actuelle c'est de remonter au classement avec le LS, de s'éloigner au plus vite de cette maudite barre et si je fais de bons matches avec Lausanne et que je suis sélectionné et bien tant mieux.

Parles-nous un peu de tous ces bruits de transfert (GC, Lugano, l'étranger) qui gravitent autour de ta personne.
Depuis mars dernier, j'ai dit à l'entraîneur et au Président que si une offre intéressante se présentait je souhaitais l'étudier. Je ne cherche pas à partir, j'ai simplement dit qu'il fallait discuter au cas ou une offre se présentait. Je crois qu'après 4 ou 5 ans passés ici c'est logique que j'aspire à découvrir autre chose, c'est la loi du foot. Des tas de choses fausses ont été dites dans la presse et sur le forum de votre site Internet (via des gens qui n'ont peut-être et probablement rien à voir avec les membres du Fan's Club ou du BWFK) et c'est dommage. Les transferts et je le répète, font partie de la vie d'un footballeur. Mais quoi qu'il arrive, le LS est et restera le club de mon cœur !

Parles-nous un peu du forum Internet du site du Fan's Club, car je sais que tu es un internaute et que tu consultes parfois ce forum.
Je trouve dommage que certains se permettent d'insulter publiquement des joueurs sous le couvert d'un pseudonyme. Personnellement, j'accepte la critique quand elle est juste et qu'elle reste dans un cadre de politesse. Par exemple, si quelqu'un me dit " J'aime mieux voir jouer le joueur X plutôt que Celestini parce qu'il est plus rapide " ou je ne sais quelle autre raison, pas de problème, j'accepte. Mais quand on voit certains messages " balancés " sur votre forum avec des insultes gratuites c'est dommage. Je suis un peu déçu.
Merci à Fabio pour le temps qu'il nous a consacré.

Interview réalisée le 19 août 1999 par Guy

Interview de Javier Mazzoni
Javier MAZZONI
Carrière : j'ai commencé à l'âge de 12 ans à l'Indepediente en Argentine où je suis resté jusqu'à 23 ans. Ensuite je suis parti à Nantes durant 2 ans et demis où j'ai joué une quinzaines de matches de D1 mais aucun dans sa totalité.
Palmarès : 2 fois vainqueurs de la super coupe d'Argentine et vainqueur de la Coupe de Suisse 1999.
Etat civil : fiancé
Nationalité : Argentin
Date de naissance : 04 février 1972
Durée du contrat au LS : jusqu'en juin 2000

Quelles est la chose que tu apprécies chez les gens en général ?
Je suis simple et sincère, c'est ce que j'attends des autres personnes qui m'entourent.

Quel sont tes clubs préférés ?
J'aime bien le Real Madrid et Manchester United.

Ta couleur préférée ?
Le rouge.

Quelles ont été tes premières impressions lors de ton arrivée ici, concernant la Suisse et le LS ?
Au LS tout le monde a été sympa avec moi. J'ai tout de suite été bien intégré et ça j'ai vraiment trouvé bien car à Nantes, lors de mon arrivée, j'avais eu quelques problèmes d'intégration, ça ne s'était pas passé de la même façon. Concernant les gens, je trouve les Suisses plus sympas que les Français en général. Ici, si je vais boire un verre dans un restaurant, les gens discutent comme s'ils te connaissaient depuis longtemps. Ça vient probablement du fait que le LS est un peu un club " familial " à dimension humaine.

Avant de signer pour Lausanne, avais-tu d'autres offres que celle du club vaudois ?
Oui, des clubs Argentins voulaient s'attacher mes services mais moi je voulais trouver un club plus intéressant et en Europe si possible. Lausanne était intéressé alors j'ai signé ici.

Est-ce que tu avais déjà entendu parler du LS avant de signer un contrat ici ?
Oui, je suivais un peu le foot suisse sur Canal + lorsque j'étais en France. Je connaissais donc un peu Lausanne, Servette et Grasshopper. GIALLANZA était aussi mon coéquipier à Nantes alors parfois on parlait ensemble du football Suisse.

Es-tu superstitieux ?
Non, je n'ai aucune superstition particulière. Pourtant, en Argentine c'est quelque chose de fréquent.

Lors du tour final 1999, tu étais presque toujours remplaçant. Cette situation était-elle difficile à vivre et comment se gère ce genre de chose ?
En arrivant ici, j'étais à cours de compétition et donc un peu juste physiquement. De ce fait, je ne m'attendais pas à être titularisé dès mes débuts. Ensuite, chaque fois que j'entrais en cours de match, je donnais le meilleur de moi-même pour montrer à l'entraîneur de quoi j'étais capable.

Est-ce que tu as une ou des explications concernant la défaite subie lors de la " finale " du championnat contre SFC ? Pourquoi le LS a raté son match ?
Après avoir gagné 0-1 à Zürich à l'avant dernier match on était gonflés à bloc pour le dernier match et puis on s'est loupé. C'est difficile à expliquer pourquoi.

Le LS était-il à sa place en terminant 3ème du dernier championnat ?
Non je ne pense pas. On a fait match nul à St.-Gall puis à Neuchâtel, si lors de l'un ou l'autre de ces deux matches on avait remporté la victoire, je pense qu'on serait devenus champion.

Quel image ou quel souvenir retiens-tu du dernier tour final ?
Personne ne croyait en nous, on était un peu l'outsider du trio final et jusqu'au dernier moment on a failli créer la surprise.

Est-ce que tu estimes que la presse sportive Suisse est de bonne qualité ?
Non. Parfois, lorsque je lis la presse les lendemains de match, je me demande si les journalistes étaient au stade ou s'ils ont écouté le match à la radio.

Parle nous un peu de la finale de la Coupe de Suisse, qu'est-ce que tu en retiens ?
Ce qui était incroyable pour moi c'est qu'après six mois passés ici, j'ai pu disputer la " finale du championnat " et la finale de la Coupe de Suisse. Gagner la Finale ça été la récompense méritée de notre bon parcours du tour final. Et puis cette journée du 13 juin était vraiment extraordinaire, le match, l'ambiance, l'arrivée à Lausanne je garderai beaucoup de souvenirs de cette Finale.

Est-ce que les joueurs qui avaient disputé la Finale de 1998 t'avaient parlé du contexte général de la Finale de la Coupe ?
Bien sûr et c'est aussi pour ça qu'on était tous très motivés. Les anciens joueurs voulaient revivre ces grands moments et les nouveaux, dont moi, on voulait les découvrir. On s'est tous donnés à 200% et ça a marché.

As-tu été surpris du nombre de vaudois au Wankdorf et de la qualité de l'ambiance au stade ?
Oui surtout après avoir perdu le titre quelques jours auparavant. Je pensais et je n'étais pas le seul, que le public Lausannois allait un peu nous bouder. Quand on est entrés sur la pelouse la 1ère fois, on ne savait pas si tous ces maillots bleus et blancs étaient pour GC. Dès qu'on est arrivé sur la pelouse juste avant le coup d'envoi, là on a compris que c'était nos supporters. C'était vraiment extraordinaire et étonnant à voir.

Comment as-tu trouvé l'accueil du public lors de l'arrivée de l'équipe à Lausanne ?
Magnifique ! Il y avait des tas de gens qui étaient présents à la Pontaise et qui n'étaient pas au Wankdorf, ça aussi je trouve que c'est extraordinaire.

Comment as-tu fini la soirée du 13 juin 1999 ?
J'ai passé un moment au stade. Ensuite, nous sommes allés manger dans un restaurant avec tous les joueurs et leurs compagnes et puis on a fini par fêter ça en discothèque.

Que penses-tu de la formule du championnat Suisse ?
Elle est un peu bizarre. Il faudrait trouver la bonne formule qui nous permette d'avoir des vacances afin de récupérer d'un championnat à l'autre.

Comment trouves-tu le niveau de l'arbitrage en Suisse ?
Nul, vraiment nul ! Les arbitres ici sifflent des choses incroyables et souvent à tort.

Quel est la chose que tu souhaiterais voir changer au LS en général ?
Il y a pleins de petits détails qu'il faudrait améliorer. Mais déjà, petit à petit, on voit les choses qui évoluent et je pense qu'avec le temps ça ira de mieux en mieux.

Comment expliques-tu le départ catastrophique du LS en début de saison ?
Ça provient surtout de la fatigue mentale. Et puis, durant la préparation, nous avons eu des tests de force, d'endurance. Ceci explique cela, ça n'a donc pas été facile de trouver le rythme dès le début du championnat.

En début de saison, lors des 6-7 premiers matches, tu as eu passablement de peine à trouver le chemin des filets. Comment expliques-tu ce phénomène ?
Cela vient peut-être du fait que toute l'équipe a eu de la peine à trouver le niveau du jeu de la fin de saison dernière. Alors même si j'ai un peu de peine à trouver le chemin des buts, il ne faut pas oublier que j'ai donné pas mal de passes de goals. Je suis donc globalement satisfait de mon début de saison même s'il est vrai que l'important pour un attaquant c'est de mettre les ballons au fond des buts.

Quelles sont tes ambitions pour la suite de ta carrière ?
M'investir à 200% pour le LS et pourquoi pas être engagé par un club plus huppé que le LS. Je crois que c'est normal d'y penser, car chaque personne un peu sensée souhaite évoluer dans sa vie professionnelle.

Quel est le joueur qui t'a le plus marqué durant ta carrière ?
Il y en a plusieurs mais en tant qu'Argentin, Jorge BURRUCHAGA et Diego MARADONNA.

Possèdes-tu des gadgets du LS ?
Non, j'ai simplement gardé mon maillot de la Finale de Coupe Suisse.

Peux-tu comparer le Fan's Club du LS avec les supporters de Nantes ?
A Nantes, les supporters sont plus nombreux. Par contre, le contact avec les fans Lausannois est plus convivial que ce que j'ai connu en France. C'est un contact différent mais plus chaleureux.

Honnêtement, que penses-tu du Fan's Club ?
Il faut bien reconnaître qu'ici il y a peu de vrais supporters. Mais moi, je suis conscient que le Fan's Club du LS est un groupe très très fidèle. Un groupe qui est présent dans les victoires comme dans les défaites et c'est ça qui est important, c'est de montrer sa fidélité à toute épreuve. Ce n'est de loin pas pareil dans tous les clubs et c'est ce qu'il y a de bien avec les fans Lausannois.

Est-ce qu'en entrant sur la pelouse, tu regardes où se trouvent les supporters Lausannois, surtout à l'extérieur ?
Oui je jette un œil, mais ce qui est important c'est d'entendre les supporters nous encourager.

Que souhaiterais-tu dire aux membres du Fan's Club ?
Continuez à croire en l'équipe, en nos futurs résultats et sachez que lorsque nous sommes sur un terrain, nous les joueurs, nous nous donnons toujours à fond. Nous faisons notre maximum pour procurer du plaisir à notre public, à nos supporters. Et je suis persuadé que nous allons faire une aussi belle saison que la dernière.

Merci à Javier MAZZONI pour le temps qu'il a consacré à cette interview.

Interview réalisée le 19 août 1999
Guy

Mons et Merveilles

L'hiver faisait rage. La bise balayait nos contrées enneigées. Bref, un temps à ne pas mettre un footballeur dehors (c'est pourquoi nos chers dirigeants de l'ASF ont pensé le génial championnat de Suisse en salle). Et pourtant, dans d'autres pays, le football continue à faire vibrer des milliers de spectateurs chaque week-end. Ainsi, au lieu de regarder Dawson ou les " exploits " de William Besse à la TV, une douzaine de membres du BWFK décidèrent de rendre visite, l'espace d'un week-end, à Thierry Pister (ex-défenseur du LS est-il nécessaire de le rappeler ?) devenu entraîneur-joueur du Royal Albert Elisabeth Club (RAEC) Mons, club de 3ème division belge qui recevait le samedi soir (30 janvier 1999) leur grand rival de toujours, l'Olympique Charleroi pour un derby prometteur (style Rarogne-Savièse !).

Après un départ de la Pontaise à minuit le vendredi, les quelques 8 heures de minibus se déroulèrent sans encombre mis à part notre Martin national qui réussit à se faire expulser d'un restoroute. Arrivés quelque peu glauques à Mons de bon matin, nous fûment forcés de manger un croissant avant de boire notre première bière sur territoire belge (drôle de loi… !).

La journée se déroula fort gaiement entre dégustation trappistes, moules-frites, patinage artistique et carrousels. Après une inauguration du nouveau drapeau des Dragon Side, le groupe de supporters du REAC Mons, nous assistâmes à la brillante victoire de protégés de Thierry Pister 2 à 0 au terme d'un match digne d'un Baden-Kriens, se qui fît que tout le monde ne suivit pas le match très intensément, d'autant plus que le froid était tenace. Si Flüx, après avoir vanté les mérites de l'Ovomaltine dans le rond central lors du coup d'envoi, s'improvisant par la même occasion " Capo " des Dragon Side, Mulone osa défier un Belge à la bière cul-sec ce qui lui valut une versée dont il a le secret.

Après le match, nous fûmes tous conviés à un apéritif avec les joueurs de Mons et Thierry, ému, fut très touché par notre visite et se montra, comme à son habitude, fort sympathique à notre égard. Il parvint même à nous faire dormir dans la salle de presse du Stade Charles Tondreau !
Le retour sans histoire nous permit de méditer tranquillement sur la valeur de la 3ème division belge et sur l'extraordinaire savoir-vivre de Monsieur Pister !

Les participants à cette odyssée soit Coin-Coin, Pousse-Mousse, Mme Godzilla, Dudu, Gnome, Martin, Hermin, Flüx, Clyte, Mulone, Trax et mes colles, garderont sans doute de cette expédition un souvenir impérissable…

Thierry on t'aime, Partout et Toujours

Gregy

A titre d'information nous comptons retourner voir Thierry Pister le 18 décembre lors de Charleroi-Mons (la revanche !) ainsi que Harut Vardanyan (qui joue à Fortuna Köln) lors d'un froid week-end 2000, voire d'autres encore…

Interview de Waldemar Kita

L'ouverture de notre site Internet (/www.AllezLS.ch) au début de l'année a répondu à l'attente de nombreux supporters-internautes. Elle ne s'est malheureusement pas faite sans quelques problèmes de jeunesse. Ainsi, le début de championnat difficile du LS a été pour certains, bien souvent non-membres du Fan's Club, l'occasion d'exprimer leur mécontentement en oubliant parfois les règles de la bienséance. Nos joueurs et dirigeants, particulièrement M.KITA ont pu se sentir trahis par le Fan's Club. Nous nous en excusons et profitons de rappeler que la vocation de notre association est de soutenir inconditionnellement le Lausanne-Sports. Etant persuadés que le problème provient principalement d'un manque d'information, nous avons proposé au Président du LS de s'expliquer dans nos pages. Nous vous proposons cette interview sans complaisance, à laquelle M.KITA s'est soumis bien volontiers.

Monsieur KITA, vous avez personnellement été attaqué sur le forum Internet du Fan's Club (certains personnages vous ont même insulté, quand bien même ceux qui se sont permis ces attaques ne sont, semble t-il, pas membres du Fan's Club). Vous avez là une occasion de vous adresser aux VRAIS supporters du LS. Qu'avez-vous donc à dire à ce sujet qui a fait pas mal de remous dans la presse et que pensez-vous du site du Fan's Club ?
Tout d'abord, j'aimerais dire que vous avez un super site qui est très très beau et que j'aimerais bien que le site officiel du club et celui du Fan's Club ne fassent qu'un, car il faut bien reconnaître que celui du club n'est pas de grande qualité, à la différence du votre. Par rapport aux insultes dont j'ai été la victime, il est vrai que je me suis posé beaucoup de questions. Il est inacceptable que certains se soient permis d'écrire ce qu'ils ont écrit. J'ai d'ailleurs failli tout laisser tomber car ma famille m'a dit " mais qu'est-ce que tu fous là dedans, stop, arrête ! ". Dans la presse, j'ai reproché au Fan's Club ces insultes car le site qui abrite votre forum est géré par vos membres, donc c'est à ceux qui s'occupent de ce site de faire le ménage par rapport aux divers envois. Ce que je reproche aux supporters c'est qu'ils ne m'ont pas assez défendu, ils n'ont pas défendu le club ou alors un peu tard. Malheureusement, je suis persuadé que 80% des membres du Fan's Club qui consultent le forum Internet était d'accord avec les critiques ou insultes qui m'étaient adressées par certains. C'est ce que je trouve regrettable. A mon avis, vos membres ne me connaissent pas assez. Lorsque je suis arrivé au LS je voulais apprendre à faire la connaissance de tous ceux qui gravitent de près autour du LS. Là, j'ai fais une grosse erreur que je reconnais, c'est que j'ai oublié de m'approcher du Fan's Club, du Blue-White Fanatic Kop. C'est une lacune de ma part.

Certaines de vos déclarations ont prêté à sourire, comme par exemple concernant les joueurs de plus de 30 ans ou encore lorsque vous dites que si Lausanne avait été champion vous auriez quitté le club. Alors qu'avez vous à dire concernant vos déclarations plutôt surprenantes ?
Lorsque je suis arrivé au club, LS était 9ème au classement. Finalement, on a pu jouer le titre jusqu'à la dernière journée, on a été champion en salle et vainqueur de la Coupe. C'est quand même fantastique je trouve. Alors lorsque j'ai dit ça au journaliste de Match Mag, c'était un peu en plaisantant, j'ai voulu un peu provoquer. Le journaliste a sorti ça en titre et ça a fait une polémique. Mais si nous avions été champion j'aurais atteint mon objectif, alors est-ce que j'aurais réellement quitté le club ou non ça je ne le sais pas.

Ne trouvez-vous pas que vous avez été, vous aussi, assez dur avec certaines de vos déclarations dans la presse vis à vis des supporters, lorsque vous dites que vous n'avez jamais eu de merci. Car lorsqu'on est président d'une quelconque association on sait d'avance qu'on sera sous le feu de la critique lorsque les choses ne tourneront pas bien (voir le début de saison) ?
Si les gens ne disent rien quand on gagne, je préfère qu'ils ne disent rien quand on perd.

Quelques jours après la finale de Coupe, vous avez déclaré sur la TSR que LS serait très actif au niveau des transferts. Finalement, les fans ont légitimement été un peu déçus de la campagne des transferts. Ils s'attendaient à ce qu'un ou deux noms débarquent à la Pontaise. Qu'avez vous à dire à ce sujet ?
Je suis d'accord d'engager des joueurs connus, des noms, mais il faut qu'ils apportent quelque chose à l'équipe et qu'on puisse se les payer. Alors je respecte l'avis de ceux qui n'ont pas été satisfaits de la campagne des transferts mais ce n'est pas une raison pour m'insulter à tort et à travers.

Que fait-on au LS pour trouver des solutions pour redonner goût au public de retrouver en masse le chemin du stade ? A plusieurs reprises, certains ont soumis quelques idées aux dirigeants mais il semble que si l'on ne porte pas un costume 3 pièces ont n'est pas écouté !
Ce problème me préoccupe beaucoup. Nous avons engagé la maison SCD pour qu'elle trouve des solutions. De plus, toutes les 6 semaines env. nous nous réunissons avec les 10 principaux sponsors (24 Heures, Framboise, Lausanne FM etc.) pour trouver des idées pour tenter de faire revenir en masse le public à la Pontaise. Un projet qui devrait bientôt voir le jour consiste à inviter toutes les femmes une fois par mois au match. Mais il y a différentes autres idées qui devraient aboutir d'ici quelques temps, le programme, les animations d'avant et d'après match, etc.

Parfois, votre discours semble un peu flou. Un jour vous dites que les joueurs de 30 ans et plus ne vous intéressent pas et le lendemain vous êtes sur la piste de Marco GRASSI. Qu'avez vous à dire à ce sujet ?
Premièrement, je n'ai pas dis ça, je dis qu'à partir de 33-34 ans les joueurs ne m'intéressaient plus. Mais lorsque j'ai dis ça, je parlais des joueurs en général, car il y a des exceptions. Les gardiens ainsi que les défenseurs s'usent moins vite qu'un attaquant par exemple. Moi, je ne veux pas faire du LS une maison de retraite, je veux construire l'avenir, le futur du LS et je suis persuadé que ça passe par les jeunes et non par des joueurs 33-34 ans voire plus qui viendraient ici en préretraite. Quant à Marco GRASSI, il était impossible de pouvoir se le payer et en plus il n'avait pas beaucoup joué la saison dernière.

Pensez-vous que les projets que vous avez pour LS devraient aboutir ? Si oui, quand ?
La rénovation du stade est à mon sens très importante. Un vote va avoir lieu au Conseil Communal de la ville d'ici fin septembre. Selon B. METTRAUX, directeur des sports, ce vote ne devrait pas poser de problème particulier et ça devrait se concrétiser assez rapidement. Les plans du stade ont déjà été faits par les architectes. Mais moi je ne conçois pas l'avenir du club sans le centre de formation et l'amélioration de l'accueil au stade. Il est impossible d'accueillir de grands sponsors si on ne peut pas les recevoir dans un stade convenable avec un minimum de confort ! Je dois bien avouer que j'en ai un peu marre de toute cette lenteur administrative. Je ne vais pas continuer à me battre si je vois que les politiques ne font pas un effort. Tout le monde doit marcher main dans la main pour faire du LS la vitrine du canton, que les gens aient envie de venir dans un beau stade. Je me donne jusqu'à la fin de l'année au maximum et si rien ne bouge, je m'en irai. Je suis encore jeune, j'ai des projets et des ambitions. Donc si ça ne marche pas à Lausanne j'irai voir ailleurs. Dans ma vie, chaque fois que j'ai eu un projet il s'est concrétisé, je veux que ça continue comme cela, sinon . . .

La rénovation du stade comprend son agrandissement à 25'000 places assises et couvertes. Y'a t-il autre chose ?
J'aurai aimé pouvoir supprimer la piste d'athlétisme mais c'est impossible. Par contre, dans une 2ème phase, il est envisageable de faire installer des gradins provisoires sur la piste pour que le public soit plus proche des joueurs. Mais il ne faut pas tout demander tout de suite.

Y'aura t-il d'autres transferts au sein du LS dans les semaines ou mois à venir ?
Si une occasion se présente pourquoi pas, mais il ne faut pas oublier qu'un transfert se sont des charges financières très importantes qu'il faut pouvoir assumer. Un club se gère comme une entreprise, donc il faut faire avec tous les paramètres financiers que cela implique. Il faut que les gens comprennent ça !

A combien s'élève le budget du LS et quel est le pourcentage de la masse salariale ?
Le budget est de 10 millions pour la saison. La masse salariale représente environ 60% de ce montant.

Quel message souhaiteriez-vous faire passer aux membres du Fan's Club, aux supporters du LS ?
Continuez à croire en les joueurs, au staff technique, aux dirigeants et construisons quelque chose ensemble pour le LS.

Propos recueillis par Guy

1989-1999: 10 ans de fidélité

Chers Fans du Lausanne-Sports,

Il y a 10 ans, quelques jeunes lausannois passionnés, lassés d'entendre voler les mouches friandes de beau jeu, décidèrent de s'investir afin d'offrir à l'équipe de leur cœur un soutien plus digne. Le " LS Fan's Club " fut créé, avec pour principal objectif de réunir les supporters désirant encourager activement leur équipe.

A certains points de vue, un long chemin a été parcouru depuis : Le Fan's Club ne comptait pas moins de 320 membres à la fin de la saison dernière. La conséquence des brillants résultats de la première équipe, mais aussi du travail quotidien de nombreux bénévoles, au sein du comité de l'association bien sûr, mais aussi parmi le " noyau dur " de l'association.

Ajoutez à cet important développement de l'effectif d'importantes réalisations telles que l'aménagement d'un chaleureux local dans les entrailles de la Pontaise (plus précisément derrière la fameuse " porte 23 ", entre les blocs 7 et 8), l'organisation annuelle d'un important tournoi de foot à 6 populaire, qui réunit pendant la pause estivale plusieurs centaines d'amateurs du ballon rond, ou encore de nombreuses activités organisées pour nos membres.

Mais ce qui caractérise particulièrement le " LS Fan's club " c'est l'absolue fidélité de ses membres, que ni les résultats moyens du milieu de la décennie, ni le temps, ni les obstacles n'ont réussi à altérer. En dix ans, les fans bleu et blanc ont défendu leurs couleurs sur tous les terrains de Suisse et d'Europe où se déplaçait le Lausanne-Sports.

La famille du LS, ses joueurs, ses dirigeants, l'entraîneur comme le soigneur, l'habitué de la tribune sud, comme le fidèle du bloc 8, tous savent qu'à la maison comme à l'extérieur, en Finale de Coupe comme en match amical, dans les bons comme dans les mauvais moments, le Fan's Club est là, manifestant son soutien inconditionnel.

Afin de marquer comme il se doit cet anniversaire, le Fan's Club a décidé d'organiser différentes activités. Nos membres fidèles ont d'ores et déjà été récompensés de leur dévouement, puisque une fête surprise avait été préparée pour eux lors du déplacement à Saint-Gall. Un week-end festif a également été prévu dans un refuge de la région lausannoise pour l'ensemble de nos membres.

Enfin, le jour du match LS-Aarau sera l'occasion pour nous de réunir le Fan's club bien avant le coup d'envoi, pour un match de foot interne, un apéritif et une opération " portes ouvertes " du local, avant et après la rencontre, où seront conviés dirigeants et joueurs du LS.

Une fois les festivités passées, nous n'avons pas l'intention de nous reposer sur l'acquit de cette mémorable décennie. Le Fan's Club doit et peut encore se développer. Nous devons, avec votre aide, réussir à apporter encore plus de soutien à notre équipe. Il faut que les dix prochaines années nous apportent encore plus de satisfactions que celles qui se sont écoulées, et pour cela nous devons tous apporter notre pierre à l' édifice, comité, fidèles et membres passifs.

Le dialogue et l'aide mutuelle entre le LS et son Fan's Club doivent aussi être accrus à l'avenir. Nous pouvons tous y gagner.

Rendez-vous en 2009…

Le comité du " LS Fan's Club "

  Pseudo    
  Pwd   
  créer un compte
  password oublié
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
retour au sommet de la page

infos - contacts - site officiel  

réalisation BWFK 2004