Saison 2014-2015
Servette - LS (LNB) 2-1 (0-1)

lundi 18 août 2014  -  Praille
 
Lausanne sera condamné à jouer la plupart de ses matches le lundi soir, ainsi en a décidé la SFL !

Notre retour en LNB amène notre première « petite » satisfaction, à savoir de se rendre en terre genevoise ce lundi soir. Parmi les insatiables Lausannois, on pouvait sentir la tension de ce match plusieurs jours avant celui-ci. Il y avait de quoi, on avait tous en tête le 29 mai 2013, puis notre dernière rencontre en Coupe de Suisse la saison dernière. D’autant plus que le LS n’avait pas encore subi de défaite sur l’exercice en cours.

Un vieux de la vieille du BWFK m’a toujours dit « les déplacements les plus courts sont les plus dangereux ». Le trajet pour se rendre à Genève n’allait pas manquer à la règle. C’est ainsi que nous arrivons à l’entrée du stade en ayant descendu quelques bières. Le racket de 20 balles terminé, on passe à une fouille plutôt légère et sans trop de problème.

Nous accueillons les joueurs avec un bordel de calicots et drapeaux. On donne de la voix, on pousse nos gars pour ouvrir le score le plus rapidement possible. En 10 minutes, les occasions n’ont pas manqué mais le dernier geste était trop fébrile. Servette tente quelques tirs sans trop d’inquiétude pour un Thomas qui semble continuer sur ses performances précédentes.

Le niveau de jeu s’atténue doucement, jusqu’un coup de folie par notre terreur des filets dénommé Ianu. Un coup de patte qui surprendra tout le monde. On termine cette mi-temps sur ce score à notre avantage.
Par contre, à la reprise, on peut voir que les français du bout du lac ont reçu une bonne bouélée dans les vestiaires. Ils présentent un autre jeu plus offensif et ce que nous redoutions le plus arriva, l’égalisation. Poussé par son faible public (on a connu des derbies ave des tribunes plus remplies), l’éternel joker, l’éternel Roux de secours entre en jeu. Qu’on le sache, Jocelyn est né uniquement pour planter dans ce genre de match et qu’importe le camp dans lequel il se trouve.

Toujours à égalité au terme du temps réglementaire, Servette obtient un pénalty qui n’aura pas de conséquence sur le résultat. On croit toujours à ce petit point que nous ramènerons à la Pontaise. C’était jusqu’à ce l’arbitre siffle une faute inexistante dans le camp bleu et blanc. Le ballon arrive droit sur la tête de Roux qui nous plante le deuxième but grenat à quelques secondes du terme du match. Je n’ose même pas imaginer la pensée qu’il a dû avoir envers nos dirigeants à ce moment…

Il n’y aura aucun incident sur le retour. Par contre, une escorte policière nous donnera l’occasion de nous promener en terre genevoise avant de nous laisser (enfin !) rentrer sur l’autoroute avec les cars.

Ce match est à oublier, ce qui va nous permettre de nous concentrer sur la deuxième satisfaction (et celle-ci est de taille) en LNB, à savoir la venue de nos amis de Winti fin septembre 2014.

Chaps

article posté le 26/8/2014 23:08

Blue-White Fanatic Kop - BWFK.com