Saison 2013-2014
LS - FC Lucerne (LNA) 1-0

dimanche 23 mars 2014  -  La Pontaise
 
Ce n’est que quelques heures après avoir quitté l’enceinte de notre mythique Pontaise et de notre local, au petit matin après une soirée bien arrosée pour fêter le vieillissement (non, pas encore l’assagissement…) d’un des nôtres, que nous nous retrouvons pour l’ouverture du stade avec, pour certains, des têtes qui en disent long sur la secouée de la veille. Cela nous laisse une petite heure et demi avant le début du match pour relancer la machine et se raconter les anecdotes de fin de soirée, avec en apothéose l’histoire du type qui pensait avoir trouvé un coin tranquille (le parking du stade) pour se lancer dans une partie de jambe en l’air dans sa voiture avec une collègue à Zahia. Celui-ci regrettera sans doute son manque de discrétion (bah oui, on ne laisse pas les feux allumés…), qui lui valu la (belle) surprise d’être rejoins à l’intérieur de sa voiture par les derniers présents et d’être fêté comme une relégation de Serviette, un certain 29 mai. Il en aura eu pour son argent en tout cas !

Il est ensuite l’heure de rejoindre notre bloc pour le début de ce match qui doit nous permettre de revenir à 6 unités du FC Chion (merci la rts !). A l’entrée des joueurs, c’est la grêle qui s’abat sur le terrain et l’on se dit alors que ce temps apocalyptique ne laisse rien présager de bon ! On en vient à se demander comment le terrain va tenir face à ce déluge, mais celui-ci restera finalement en assez bon état. La 1ère mi-temps est dominée de manière stérile par les lucernois, tandis que de notre côté il n’y a qu’un famélique tir au-dessus du goal de Zibung signé Ravet pour tenter de réveiller le maigre public de la Pontaise ! Vous l’aurez compris, on s’est ennuyé ferme lors de ces 45 minutes initiales. J’en viens donc à me demander ce que je pourrais bien mettre dans mon cr pour meubler un peu ! J’aurais bien voulu vous raconter qu’on s’est crée plusieurs grosses occasions, mais qu’en face Zibung était impérial. Mais bon, personne n’y aurait cru depuis que le gardien lucernois transforme les centres de Chakhsi, aussi précis soient-ils, en but gag. Il ne me reste donc rien de mieux qu’à vous signaler qu’on a eu droit à un très beau ballet aérien de 4 pigeons, à la 36ème minute, qui ont même pu se poser tranquillement sur le terrain sans être dérangés. C’est dire s’il ne s’est rien passé…

Heureusement, la seconde période démarre sur de nouvelles bases et on sent que nos gars se sont réveillés à la mi-temps. Un peu à l’image de Lucerne en début de match, notre équipe domine territorialement sans se montrer très dangereuse. On a quand même droit à quelques occasions, notamment sur balles arrêtées, qui nous permettent enfin de nous enflammer un peu ! A la 55ème minute, on se dit que la victoire nous est promise, puisque c’est MagicPascal, de retour de blessure, qui fait son entrée en jeu ! Quand on connaît l’importance du joueur et son impact sur le jeu lausannois, on est forcément un peu plus confiant et ravi de le voir entrer sur le terrain. Mais le temps passe et on semble s’acheminer vers le traditionnel 0-0 des matchs dont je me tape le résumé. C’était cependant sans compter sur le fait que notre LS a pris du poids offensivement ces derniers matchs et que des joueurs comme Ravet, Feindouno, Tafer ou Vukusic sont capables de faire la différence seul ou en combinant entres eux. C’est d’ailleurs dans cet ordre que les 3 derniers nommés nous concoctent un bien joli but à la 87ème et nous permettent de laisser enfin exploser notre joie ! L’excitation passée, on se souvient néanmoins qu’on a réussi à se prendre un but dans le temps additionnel lors des deux derniers matchs. On se dit donc que les minutes restantes vont être longues et pénibles. Il n’en est rien et le coup de sifflet libérateur nous permet de revenir à 6 points des sédunois. Une victoire qui fait le plus grand bien, que ce soit pour les joueurs, avec ces dernières fins de matchs difficiles à encaisser, ou pour les quelques derniers fidèles qui y croient encore !
En parlant d’espoir, il reste désormais 10 matchs pour récupérer nos points de retard sur le FC CC. Avec dans deux semaines, un derby qui, on l’espère, permettra à nouveau d’attirer du monde à la Pontaise et surtout de revenir sur notre concurrent direct ! Mais avant cela, on se déplace au Letzi où l’on espère ne pas y déguster les derniers Letzi Burgers avant un moment. Bon, y a que Faudel que ça ne dérangerait pas, puisqu’il pourra toujours se contenter de son ardoise, bien moins cuite que lui un soir de match. L’espoir est en tout cas permis pour cette fin de saison, car depuis l’arrivée de Simone et de son staff et la bonne préparation hivernale, l’équipe a considérablement changée de visage et semble désormais capable de se sauver.

L’after au local fut une fois encore des plus animé ! Comme s’en est devenu la tradition, Feindouno, après nous avoir fait vibrer sur le terrain, nous a une fois de plus vendu du rêve au local ! Quand on demande aux joueurs qui met l’ambiance dans le vestiaire, la réponse est toujours : Pascal ! Ce n’est pas pour rien ! Il l’a met désormais également chez nous, pour notre plus grand bonheur ! Merci également à Plessis et De Pierro pour leur passage. Comme la veille, certains exprimèrent tout leur talent balle aux pieds avec des jeux comme le « 21 », la « mouche » ou encore en visant une ouverture dans le container façon Rémi Gaillard. Car oui, même quand Couzin envoi une transversale à Tafer digne d’une relance à Banana et que ce premier se retrouve à devoir aller rechercher la balle derrière le container, on peut quand même parler d’un certain talent ! Et je préfère ne pas parler de sa belle glissade qui le verra finir les fesses par terre. Yaya les poteaux de corners, Couzin les lignes blanches. A chacun sa hantise. Méoli s’arrêtera même pour faire un tour de « mouche ». Sympa. Bon, il a vite compris que le niveau était autrement plus élevé que quand il faisait ça à l’entraînement avec Muslin, Lyng, Page et Prijovic !

Bref, il nous reste aujourd’hui 10 finales à jouer pour se maintenir au plus haut niveau et ainsi fêter nos 25 ans d’existence à la place qui est la nôtre. Prochain rdv, dimanche prochain à Zürich. Les infos et inscriptions au 079'726’83’05. On continue d’y croire !

120

article posté le 24/3/2014 21:42

Blue-White Fanatic Kop - BWFK.com