Ephemerides
Cela s'est passé un
12 décembre...
1999Yverdon-LS 0-0
1982Marion
1978Alain Masudi
1977Pat
1970Raphaël Comisetti
1968Saso Udovic
1966Dod
hier autre date demain
rejoins-nous
Inscris-toi à notre liste de distribution et reçois toutes les infos du groupe par mail.
 
Blue-White Fanatic Kop
Case Postale 141
1018 Lausanne 18
079 - 726 83 05
CCP 10-13627-3
info@bwfk.com

- - - -
club - palmares - histoire - saison - calendrier
Saison 2008-2009
FC Bienne - LS (LNB) 2-4 (2-2)
jeudi 28 mai 2009 à 19:00  -  Gurzelen

Neuf points pour conclure
Cet ultime match de la saison était l’occasion de mettre un peu de couleurs sur un tableau final assez gris. Le fait que l’objectif scandaleusement bas fixé par nos dirigeants n’a même pas été atteint sera peut-être un peu atténué par les trois dernières performances de notre équipe. A moins que cela ne fasse qu’aviver les regrets…

Qu’aurait été cette saison si le LS avait empoigné tous ses matches comme il a abordé cette fin de championnat ? Intrinsèquement, cette équipe ne vaut-elle pas mieux que son septième rang final ? Inutile de refaire l’histoire. 2008-2009 est mort, vive 2009-2010 !

Ce match au Gurzelen – mis à part sa date, putain de foot le jeudi soir – tombait bien : un déplacement sympa, pas trop à l’autre bout du monde, pour rencontrer l’équipe surprise de ce championnat. L’occasion de recroiser la route de Ramon Egli, qui restera toujours un peu le chouchou de ceux qui ont suivi la saison 2003-2004, et d’expliquer notre vision de la hiérarchie à Perret, l’entraîneur local. C’est pas qu’il m’énerve, mais depuis qu’il avait déclaré, le 13 mai 2006, que le match aquatique à La Chaux-de-Fonds aurait dû aller à son terme – fut-ce en dos crawlé, donc – j’ai l’impression qu’il faut lui expliquer lentement les choses les plus simples. Alors voilà : cette saison c’est tout super pour Bienne, et pis à l’avenir vous serez derrière nous, parce que c’est votre place. En hockey vous faites ce que vous voulez, je m’en fous pas mal, mais en foot c’est comme ça.

De plus, cette partie – forcément spéciale car la dernière d’une volée de joueurs qui quitteront le LS à l’intersaison et qui ont malgré tout accompagné nos joies et nos peines durant 11 mois – venait juste après le très sympathique et très réussi dîner de soutien du BWFK, en présence des mêmes. L’occasion de prolonger un peu ce moment de complicité, qui plus est au travers d’un bon match, plein d’envie et d’allant. Une petite troupe de fans motivée, onze joueurs qui mouillent et respectent le maillot, des buts et quelques moments de communion, que demander de mieux pour un match sans réel enjeu ?

Le déplacement se déroule en car, tout tranquillement, pour les 16 BWFK qui ont écourté leur après-midi de travail. Après le voyage dantesque de Saint-Gall, nous appréhendions un peu de retrouver aux commandes du véhicule le même duo qu’alors : il ne fait aucun doute que la brave Nicole serait venue armée d’un fusil à pompe. Mais c’est un nouveau chauffeur tout neuf, très sympa et très serviable qui prit en charge la joyeuse troupe. On espère qu’on ne l’aura pas rendu trop usé.

A notre arrivée, le petit stade du Gurzelen se dévoile bien sympathiquement : 2000 places assises sous une petite tribune, 6000 autres personnes pouvant se partager les trois autres côtés du terrain, dont quelques-unes abritées en latérale. Des places debout « en escalier », avec en leur fond et sur toute la longueur une sorte de mini-tribune en bois hors d’âge, donnant un cachet vraiment particulier à l’ensemble. Il aura fallu que je voie cet assemblage si particulier pour que je me souvienne être déjà venu ici : (page nostalgique) le LS y avait affronté, en 1996 et pour les 100 ans du FC Bienne, la mythique équipe brésilienne de Campo Grande, sortie de nulle part et qui y est retournée en ayant pris 6 à 0 dans l’hilarité générale. Je ne suis pas sûr que notre façon de nous moquer ouvertement de leur Futbol-Champagne avait été le meilleur moyen d’abuser des bien jolies supportrices brésiliennes, qui semblaient d’ailleurs fort désabusées, ceci expliquant cela, fin de la page nostalgique.

Treize ans plus tard, le LS allait donc à nouveau s’imposer en terres seelandaises. Après un début hésitant, c’est Marazzi qui débloque le compteur d’un lob parfait consécutif à une trouée de Werro. Idéal pour lancer l’ambiance au sein des supporters un peu passifs jusque là. La présence à quelques mètres d’une poignée de supporters locaux achève de motiver le BWFK et les RL : on veut bien être minorisés à St-Gall, mais pas à Bienne tout de même.

Après que notre défense se soit magnifiquement sabotée deux fois en trois minutes, Boughanem remet les pendules à l’heure, prouvant une fois de plus à ses détracteurs qu’il n’est pas uniquement un tireur de pénos. Après la pause, Hélin passe la deuxième vitesse et plante à deux reprises, dont un but sur la plus belle action de jeu du match. Des goals et du spectacle, du beau jeu et de l’émotion. Merci les gens.

Afin de finir l’exercice en beauté, les joueurs décident de passer à notre local après le match, afin de boire un verre avec nous. Ce geste, unique cette saison, est de nature à remotiver le plus désabusé des supporters !

La pause sera courte, et c’est très bien comme cela. On se réjouit de suivre les premiers amicaux, et de voir naître un nouveau groupe. Après avoir fini 13ème la saison dernière et 7ème aujourd’hui, je propose que l’on continue à progresser par palier de six rangs.

Martin


[ poster un commentaire ]
article posté le 1/6/2009 18:35 imprimer cet article version pdf
  Pseudo    
  Pwd   
  créer un compte
  password oublié
 
 
Matches disputés par le Lausanne-Sports
CALENDRIER LS
aucun match
n'est pour
l'instant
prévu
retour au sommet de la page

infos - contacts - site officiel  

réalisation BWFK 2004